Visite exclusive à Saint-Eustache (Paris 1er)

Publié le 6 novembre 2019

Lundi 4 novembre, la Fondation Avenir du Patrimoine à Paris a organisé pour ses partenaires une visite inédite du chantier de restauration achevé des décors peints intérieurs et sculptures du transept sud de Saint-Eustache.

Visite exclusive à Saint-Eustache (Paris 1er)

L'édification de l'actuelle Saint-Eustache remonte au 16ème siècle. C'est sous François 1er que la première pierre est posée le 19 août 1532. La construction durera alors plus d’un siècle. Le monument témoigne du passage de l’art gothique à la Renaissance. Il impressionne par ses dimensions, et sa verticalité.

L’église renferme des reliques de Saint-Eustache, martyr romain, données par l’abbaye Saint-Denis.

 

 

Véritable chef d’œuvre

Saint-Eustache offre un éclectisme singulier mélangeant traditions architecturales gothiques, ornementations Renaissance, artistes classiques (Rubens, Pigalle, Baltard) et œuvres d'art contemporaines (Keith Haring, Raymond Mason, John Armleder).

 

La dernière restauration complète de l’édifice remonte au 19ème siècle, suite à l'incendie accidentel de son orgue en décembre 1844. Elle sera dirigée par Victor Baltard (qui dessinera le buffet d’orgue, la chaire, le maître autel), architecte par ailleurs des Halles. Il supervisera la réfection de toutes les peintures du 17ème siècle - recouvertes pendant la Révolution d’un épais badigeon blanc et redécouvertes à l’occasion de ces réparations et restaurations.

 

  

Saint Marc                                        Saint Jean

 

Un patrimoine fragilisé à préserver et à redécouvrir

Préalable indispensable au projet de création d'une nouvelle entrée par le transept sud (ouverture et construction d'un sas), la restauration des décors peints intérieurs et des sculptures du transept sud a été enclenché alors qu'au même moment d’importants problèmes d’humidité sévissaient dans l'église.

 

Il n’aura pas fallu moins de 6 mois de travail, et une petite dizaine de restaurateurs pour restaurer 250 m2 de peintures murales et sculptures sur 8 niveaux d’échafaudage !

 

Un travail minutieux et précautionneux de restauration a permis de remettre en lumière de grandes scènes décoratives du 19ème siècle signées de l’artiste Emile Signol, ainsi que plusieurs reliefs en céramique très colorés imitant les reliefs florentins de la Renaissance, et des sculptures dont l’une remonte au 15ème siècle.

 

     

 

Seul un motif, "la figure de la justice", noircie par les flammes de l’incendie aura fait l’objet de discussion et réflexion quant aux axes de restauration à entreprendre.  Les traces de l’histoire de l’œuvre – traces de suie et de peintures calcinées- ont été conservées avec toutefois le parti pris d’éclaircir les parties calcinées de manière à souligner la silhouette de la partie disparue.

 

En effet, selon les chartes éthiques et le code déontologie de la conservation-restauration, la « reconstitution » d’une œuvre disparue ne se refait pas à neuf. C’est un principe de restauration acquis dans le respect des artistes peintres.

« Il faut accepter que les choses se dégradent et se transforment ... comme nous » déclare Ariel Bertrand, restauratrice en chef du chantier pour la peinture murale.

 

Figure de la Justice

 

Participez et soutenez les projets de restauration !

Ce chantier a été financé par la Ville de Paris. D’autres projets, dans le cadre d’un programme d’aménagement, sont prévus à Saint-Eustache.

 

Alors, si ces projets vous passionnent, si vous aussi vous souhaitez participer à restaurer ce patrimoine, devenez mécène de la Fondation Avenir du Patrimoine à Paris.

 

Pour faire un don : https://www.fondationavenirpatrimoineparis.fr/nos-chantiers/sauvegarde-eglise-saint-eustache/

 

#Fondation #Saint-Eustache