Sauvegarder l’église Saint-Paul-Saint-Louis

Une église baroque construite par les jésuites au XVIIème siècle.

Faire un don pour restaurer l'église Saint-Paul-Saint-Louis
découvrir
L'église Saint-Paul-Saint-Louis
L'église Saint-Paul-Saint-Louis

Depuis 1640 la façade de l’église Saint-Paul Saint-Louis se dresse sur la rue Saint-Antoine, au cœur du Marais, au cœur de Paris. Splendide église baroque construite par les Jésuites entre 1627 et 1641, elle est unique en son genre dans l’architecture religieuse du XVIIe siècle à Paris. Saint-Paul-Saint-Louis porte la marque des 3 grands architectes jésuites : Étienne Martellange qui réalise les plans sur le modèle de l’église du Gésu à Rome, François Derand pour la façade et la coupole – le dôme qui s’élève à 60 mètres de hauteur est le plus important à Paris – et Charles Turmel pour la décoration intérieure.

 

Inscrite dans l’histoire de Paris, l’église devint à la Révolution, dépôt de livres et d’œuvres d’art. Robespierre y célébra le culte de la Raison. Elle est rendue au culte avec le Concordat de 1802 sous le double vocable que nous lui connaissons. Sous le Second Empire, l’architecte Victor Baltard (1805-1874) restaure la façade et réaménage le chœur. Elle sera pillée à 2 reprises, lors des Trois » glorieuses » en 1831 puis en 1871, à la Commune de Paris. On peut encore voir sur un pilier de la nef « La République française ou la mort ».

 

L’intérieur de Saint-Paul Saint-Louis dévoile un magnifique décor – balustrade de pierre, piliers et pilastres corinthiens, frises, guirlandes de fleurs et de fruits, têtes d’anges, cartouches aux monogrammes du Christ et de la Vierge…L’art a également trouvé toute sa place dans l’édifice. On peut admirer des tableaux des artistes de l’atelier de Simon Vouet (XVIIe), le Christ au Mont des Oliviers d’Eugène Delacroix (XIXe) ou encore une œuvre du sculpteur Germain Pilon (XVIe).

découvrir
Les restaurations nécessaires
Les restaurations nécessaires

Plusieurs chantiers sont urgents et doivent aboutir en vue du 400ème anniversaire de la pose de la première pierre de l’église par Louis XIII.

  • Les vitraux, rares exemples de vitraux baroques en France, menacent de tomber sous leur poids et sont fortement encrassés.
  • Le maître autel, réalisé par Baltard avec le marbre du monument de Napoléon I aux Invalides, n’a jamais été restauré.
  • Les chapelles latérales de Saint-Paul-Saint-Louis sont endommagées et obscurcies par les siècles.
  • La restauration de l’entrée par la passage saint-Paul est nécessaire.
????????????????????????????????????
????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

Retrouver la lumière

Les vitraux, éléments majeurs de l’architecture jésuite, sont profondément encrassés ou obscurcissent l’église. Leurs encadrements et les vergettes sont abîmés, certains carreaux sont cassés, certains encore se déforment. L’objectif de la restauration est multiple :

  • Améliorer la luminosité des baies obscurcies par l’encrassement
  • Retrouver la lisibilité des motifs des vitraux, en particulier des éléments du XVIIe siècle ;
  • Assurer la pérennité de cette restauration par la pose d’un doublage sur les éléments les plus anciens
  • Assurer l’étanchéité des baies grâce à un traitement de la serrurerie et des calfeutrements.
Anne Pinto Peintre-verrier
La parole à…Anne Pinto, restaurateur de vitraux

Restaurer des vitraux est un travail minutieux où l’on vise l’excellence avec humilité – qu’il s’agisse de ceux des églises…

Anne Pinto, Peintre-verrier,

Les actualités de l'église Saint-Paul-Saint-Louis

Soutenir l'église Saint-Paul-Saint-Louis

Soyez acteurs de la restauration de l’église Saint-Paul-Saint-Louis
afin de rendre son éclat à ce patrimoine baroque unique au cœur de Paris.

Chaque don compte. Merci !